Tract Contact Décembre Siège Social et vidéos JDN

Bonjour,

Cela faisait longtemps, alors voici un tract Contact à caractère informatif 🙂

 

Et j’en profite pour vous fournir directement le lien vers la première vidéo publiée par nos Délégués Syndicaux Nationaux, nommée JDN #1 pour « Journal Des Négociations ».

Elle concerne bien évidemment les négociations en cours sur le Nouveau Modèle Social :

D’autres vidéos suivront…

Et pour accéder à toutes les vidéos de la chaîne CGT Macif (à laquelle il est possible de s’abonner pour ne rien rater !) : https://www.youtube.com/channel/UCE4qw1yHUhybe_v-uXerF7A

 

Nouveau Modèle Social ?

Je republie ce post sous un autre titre car il va plus loin que la simple mise à disposition du dernier tract national.

Tous Ensemble n°12, se focalise sur les négociations en cours, et notamment sur les documents confidentiels auxquels la CGT n’a pas eu accès 🙂 :

Ce tract, se place en écho de la plaquette commerciale Maci’Futur (#macifutur) reçue récemment et permet de mettre des définitions précises sur des termes comme : équitable, pertinent, engagement social, simplifier, dialogue social ou encore écoute et transparence.
Pour ceux qui n’auraient pas eu le temps de la lire, la voici (surtout, pour chaque qualificatif employé dans cette réclame, pensez bien à utiliser son antonyne, les communiquants sont joueurs et se cachent derrière les mots) :


A noter, pour compléter et aller plus loin, qu ‘un petit livre est paru courant juin 2016. Il a pour titre : « Que faire contre les inégalités – 30 experts s’engagent ». Il peut être commandé à l’adresse suivante : http://www.inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=2173 :

que_faire_contre_les_inegalites_couv_mini_web

Sur sa couverture, le logo de la MACIF s’affiche aux côtés de ceux de la Fondation Abbé Pierre (pour le logement des défavorisés) et de Alternatives Economiques. Et en troisième de couverture, une pleine page publicitaire lui est dédiée.

Sur le résumé, en quatrième de couverture, on peut lire : « Comment réduire les inégalités de revenus ? […] Dans notre pays, l’écart est trop grand entre les disours sur les inégalités et les actes.[…] ».
Parmi les propositions des experts on peut lire pêle-mêle :
– « Le constat, désormais, est connu de tous : accéder à l’emploi est de plus en plus difficile et, lorsqu’on y parvient, le passage – plus ou moins durable – par la cas des emplois temporaires (CDD, intérim, contrats aidés) est la règle. On accède tardivement au CDI et, en cas de changement contraint en troisième partie de carrière professionnelle, on n’est pas sûr de le retrouver. Si bien que précarité et risque de pauvreté au travail s’accentuent aussi bien pour les jeunes que pour les seniors.« ,
– « Par ailleurs, il existe déjà, même si son existence est régulièrement contestée, un salaire minimum. Il ne serait pas illégitime d’instituer aussi un salaire maximum. Force est de constater l’incapacité des mécanismes de marché, mais aussi de l’autorégulation par les organisations patronales, à éviter les dérives des hautes rémunérations des chefs d’entrerprises qui parviennent toujours à manipuler leurs conseils d’administration.« ,
– « […] en Allemagne, dans toutes les entreprises de plus de 2000 salariés, le conseil de surveillance est composé pour moitié de représentants des salariés et pour moitié de représentants des actionnaires. Les actionnaires n’y perdent pas réellement vis-à-vis de la situation française : du fait de la présence des salariés, ils sont mieux informés de la réalité de la situation de l’entreprise qu’avec les fables que leur racontent les P-DG français en l’absence de tout contrepouvoir.« ,
-« […] Cela résulte notamment du fait que les femmes restent en charge de l’essentiel des tâches domestiques, mêmes lorsqu’elles occupent un emploi et font ainsi ce qu’on appelle « une double journée ». Face à cette difficulté, la solution la plus efficace reste la réduction générale du temps de travail : il faut donc aller au-delà des 35 heures même s’il faut sans doute adopter des modalités plus souples qu’une simple nouvelle réduction de l’horaire hebdomadaire.« ,
– « […] Certains temps partiels (notamment dans le services) dégradent les conditions de vie : horaires fragmentés, atypiques, imprévisibles, à grande amplitude horaire, et donc, incidemment, une non-maîtrise du temps. Lorsque ces emplois sont exercés par des femmes peu ou pas qualifiées, donc à faible salaire horaire (proche du Smic), ils sont porteurs de pauvreté en emploi, surtout si ces femmes supportent seules des charges de famille.« .

Et dans les négociations sur le fameux Nouveau Modèle Social, qu’en est-il de ces différents points ? Quel est l’état des lieux du recour aux CDD et autres contrats précaires ? Que comptent faire nos dirigeants pour supprimer les temps partiels non voulus, les horaires atypiques, qui touchent des populations souvent fragiles ? Quid du faible nombre de femmes parmi tous les Directeurs ? Et que fait-on pour lutter contre l’accroissement continu des écarts de salaires ?

Nos dirigeants nous proposent-ils plus d’égalité par l’hyper individualisation des salaires et donc la mise en concurrence permanente entre collègues ? Nous propose-t-on plus d’équité en nivelant les statuts par le bas ?
On nous vend la « Qualité de Vie au Travail » (notez bien le sigle, QVT, vous risquez de le revoir apparaître) mais qu’est-ce à part du blabla commercial ?

Alors, engagement, position, posture ou placement (publicitaire) ? Nous vous laissons seuls juges, mais si la Macif se trouve dans un des deux derniers cas (ou les deux…), elle s’enfonce doucement dans le déni, le mensonge, elle se voile derrière une image sans aucun rapport avec ce qu’elle est réellement.

Un des principaux associés à ce livre semble faire défaut au moment, justement, de passer aux actes…